LES AIDES À L’EMBAUCHE

LES AIDES À L’EMBAUCHE

LES AIDES À L’EMBAUCHE

juin 2016 | Reportage Entreprise

Une manne au bénéfice de l’emploi

Considérées par les pouvoirs publics comme les potions magiques qui permettront de participer à la relance de l’emploi, les aides à l’embauche aux entreprises, nées il y a plusieurs années, sont protéiformes et fluctuent en fonction des objectifs attendus ou des résultats atteints. Il y a de quoi s’y perdre dans ce maquis de dispositions, une aide chassant l’autre. Essayons d’y voir un peu clair.

PRÉAMBULE

Dans la famille des aides à l’embauche, il y a les permanentes et les temporaires, les aides versées en monnaie sonnante et trébuchante ou sous forme de réductions, déductions, crédits, les aides catégorielles, pour les jeunes, les seniors, les petites ou les grosses entreprises, celles de métropole ou d’outre-mer… Qui est concerné et comment ?

DES AIDES, MAIS POUR QUOI FAIRE ?

L’idée est double : d’une part, inciter les entreprises à recruter, notamment parmi des catégories de personnels qui ne trouvent pas d’emploi, ou n’en trouvent plus, pour des raisons de formation, d’âge, de handicap… D’autre part, tenter d’éviter que le nombre de demandeurs d’emploi n’augmente, en aidant les entreprises à maintenir des salariés dans leur emploi.

LES AIDES TEMPORAIRES

Elles sont pour le moment au nombre de deux et leur validité prendra fi n le 31 décembre 2016. Il s’agit de l’aide à l’embauche d’un premier salarié pour les très petites entreprises et de l’aide à l’embauche d’un salarié dans les entreprises de moins de 250 salariés.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

Pin It on Pinterest

Share This