Les studios TV d’Altice Media

Les studios TV d’Altice Media

Les studios TV d’Altice Media

juillet 2019 | Reportage Lumière & Vidéo

Recettes pour un bon plateau télé par le chef Eric Brancherie

« SONO Mag » se livre aujourd’hui à un exercice inédit : la visite guidée d’un complexe entier de studios de télévision spécialisés dans le direct. Le groupe Altice Media nous ouvre grand les portes des studios télé de son académie, située Porte de Versailles, à Paris. Et nous avons la grande chance d’avoir un guide de choix en la personne de Monsieur Eric Brancherie, directeur photo et maître d’œuvre de l’éclairage des sept studios visités. Toutes les planètes étant bien alignées, nous allons pouvoir découvrir les dernières tendances de l’éclairage TV.

LE CAMPUS ALTICE MEDIA

Notons tout d’abord qu’il s’agit d’un ensemble de quatre bâtiments acheté par le groupe Altice et qui n’a pas, à la base, été conçu pour accueillir un studio de télévision. Le Campus accueille 6 000 personnes chaque jour. Il héberge également les activités télécoms du groupe ainsi que les organes de presse : Libération, L’Express, 01 Net ainsi que les enseignes web. Les trois studios principaux ont été construits dans une « cour » entre deux de ces immeubles. Le jardin a d’ailleurs été replanté sur le toit du studio afin de respecter les équilibres végétaux. La contrainte imposée par cette construction neuve a été, entre autres, de prendre en considération les fenêtres des bâtiments existants. La hauteur maximum est donc restée limitée. Côté sous-sol, il fallait aussi laisser l’emprise des parkings.

LE CHANTIER

Le premier cahier des charges concernant ces studios date d’avril 2016 et était destiné à l’appel d’offres, qui a été remporté par Red Bee Media (groupe Ericsson), intégrateur système du projet et dont le dossier a été suivi de près par Bruno Plouvier de Strategic Solution Architect. Il s’agit de l’un des plus importants jamais vus dans le monde des médias. Il concerne non seulement la lumière, pour environ 2,5 M€ (sources, grill, électricité, pose), mais aussi la totalité du matériel de broadcast, plateau, vidéo, régies et audio. Pendant deux années, une réunion s’est tenue chaque semaine avec les architectes du bâtiment pour évoquer le déroulement des chantiers et soumettre divers problèmes. Les questions de charge, notamment – il fallait intégrer 11 tonnes de matériel –, mais aussi d’insonorisation et de distribution électrique. Eric Brancherie insiste sur les questions de hauteur d’accroche et de clearance.

Un article de

François Guillet

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This