SCENIUS PROFILE

SCENIUS PROFILE

SCENIUS PROFILE

novembre 2016 | Test Lumière & Vidéo

Deus ex Machina

Le Scenius Profile est une découpe asservie qui ne cache pas ses ambitions. Sa carte de visite est celle d’un produit haut de gamme, de ceux dont la fiabilité se doit d’être irréprochable, la précision exemplaire, la lumière éblouissante et les performances remarquables. L’objectif des Italiens est de lui créer une place de choix sur les plateaux télé les plus lumineux et les opéras les plus exigeants. C’est aujourd’hui un défi ambitieux mais parfaitement à la portée de Clay Paky, fringant et expérimenté quadragénaire de la lumière.

L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Le Scenius Profile nous en met plein la vue dès la sortie du carton. Grand et beau, il s’impose au le premier coup d’œil dans la catégorie professionnelle. On ne peut pas passer à côté de ses 486 mm de large, ni de ses 39,5 kg, quand même ! Avec ses finitions clairement « marveliennes » dans le genre costume de superhéros, son aspect est semblable au Mythos et une fois de plus, nous devons admettre que l’ensemble est très réussi, avec une finition absolument exemplaire. La lentille de 142 mm de diamètre est impressionnante et de bon augure quant à la quantité de lumière émise ! La base est carrée et de dimensions généreuses. L’afficheur est du même côté que les connecteurs, ce qui est peu commun mais fort intelligent. C’est un concept bien pratique car l’ensemble est invisible aux yeux du public, et nécessaire car nous n’avons pas réussi à mettre cet afficheur en veille. Il y a également deux larges poignées, de façon à ne jamais manipuler le projecteur tout seul (n’oublions pas ses 39,5 kg). Des ventilations sont présentes à proximité de ces poignées, ça chatouille légèrement les mains lorsque le projecteur est allumé mais rien de gênant, d’habitude on le déplace plutôt hors tension.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This