Métiers du son

Métiers du son

Métiers du son

décembre 2019Reportage Son

Quelles études supérieures ?

Les métiers du son font partie de ceux qui attirent le plus les lycéens. Le mythe de l’ingénieur du son, aux commandes du studio dans les clips ou trônant en régie pendant les concerts, laisse imaginer une vie de rêve au contact des artistes et en sillonnant le monde lors de tournées planétaires. Mais quelles études sont-elles nécessaires, ou tout du moins disponibles, pour espérer en arriver là ? Nous vous proposons dans ce dossier un inventaire de l’ensemble des cursus menant à des diplômes d’Etat ou universitaires dans les métiers du son.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques précautions s’avèrent nécessaires. Une grande majorité des techniciens son en activité aujourd’hui – et ce, sans tenir compte de l’importance de leur rôle ou de la qualité de leur travail – n’ont aucun diplôme initial lié à ce domaine. Certains n’ont d’ailleurs aucun diplôme du tout, et cela ne les a nullement empêchés de devenir, à force d’expériences, des ingénieurs du son de très haut niveau, respectés et travaillant dans le monde entier avec les artistes les plus exigeants. Ingénieur du son est d’ailleurs un titre qui n’existe pas, du moins au sens traditionnel, en France, d’ingénieur diplômé… d’une école d’ingénieurs. Une forme d’usurpation d’usage, sans conséquence toutefois. Certains ingénieurs du son de haut niveau se font d’ailleurs appeler techniciens son quand d’autres, au profil disons… moins affûté, revendiquent fièrement le titre d’ingénieur du son. Laissons cela.

Evoquant nos métiers, Jean de La Fontaine aurait affirmé que le plumage ne fait pas le ramage. Et, en effet, au-delà de l’indispensable réseau, seules comptent vraiment les compétences, techniques bien entendu, mais surtout humaines, relationnelles. Car le rôle du technicien, ou régisseur, ou ingénieur son, est bien celui d’interface entre une équipe artistique et un équipement technique. La capacité à traiter avec efficacité, et surtout empathie, toute situation ou comportement excessif – les artistes et leur cour sont parfois capricieux – est assurément une qualité indispensable au métier.

Un article de

COLOMBE DE GARAM

Pin It on Pinterest

Share This