MIPRO MA-808

MIPRO MA-808

MIPRO MA-808

juillet 2019Dossier du mois

Au premier contact, la Mipro MA-808 inspire confiance. Cette sensation se confirme après manipulation de l’unique poignée placée sur le dessus. Le soin apporté à la fabrication se retrouve dans la qualité du trolley et de ses roulettes. Une trappe de rangement bien pensée peut recevoir deux microphones HF. La face avant est divisée en deux parties : supérieure pour le pavillon et les deux évents du système Bass-reflex et inférieure pour le haut-parleur de 10”. Ce dernier est protégé par une grille joliment sérigraphiée Mipro. Un puits 35 mm permet de positionner l’enceinte sur un pied. Les entrées et sorties, les réglages de volume, de timbre et d’écho sont regroupés sur une plaque métallique au centre de la face arrière.

Nous disposons de deux entrées microphone et d’une entrée ligne avec réglages des niveaux par potentiomètres. Les connecteurs sont en XLR et jack pour les microphones et RCA cinch pour l’entrée ligne. Le Voice priority atténue la musique si un microphone HF ou filaire est utilisé. Le temps de « release », le retour de la musique, est assez long. Le poussoir de liaison Bluetooth passe du rouge au bleu lorsque la synchronisation avec le smartphone est validée. Le niveau de la batterie est indiqué par quatre LEDs, une rouge et trois vertes. Une sortie amplifiée permet l’utilisation de l’enceinte passive MA 808-EXP. Suffisamment rare pour en parler, le master a une fonction bien singulière. C’est une version « push/push ».

La rotation du potentiomètre multi-tour ajuste le niveau de sortie et des LEDs vertes visualisent sa position. Celle-ci n’est pas mémorisée. Si l’enceinte est éteinte, le niveau se retrouve à zéro à la mise sous tension. Une pression sur le potentiomètre, avant d’éteindre l’enceinte, permet de mémoriser le niveau et de le retrouver à la mise sous tension suivante. Au-dessus, quatre emplacements pour module optionnel occupent la face arrière. La MA-808 testée est équipée du module de réception HF. L’alimentation secteur accepte une tension de 100 à 240 V. En courant continu, la tension peut varier de 24 à 32 V.

un article de

aurore bouit / thierry brugier

Pin It on Pinterest

Share This