MPM Audiolight

MPM Audiolight

MPM Audiolight

novembre 2020Reportage Entreprise

Juguler les problématiques du présent pour mieux appréhender l’avenir

MPM Audiolight est la dénomination juridique de l’entreprise, composée de deux entités : MPM Equipement, pour la partie installation fixe et intégration, et MPM Audio Video Lighting, pour la location et la prestation. Ces deux structures rassemblent quelques 46 permanents, dont une vingtaine affectés aux préparations au dépôt et dans les succursales. Le reste est constitué de chargés d’affaires en régions et au niveau national ainsi que du personnel affecté aux tâches administratives.

MPM Audiolight a été créée il y a trente-cinq ans par Marc Morosini, rejoint plus tard par deux autres actionnaires, Michel Mazzarini (ex-Lagoona) et Jean-Luc Sud. Tous trois sont techniquement et commercialement complémentaires. La maison mère est implantée dans l’agglomération de Metz. L’entreprise recense également un bureau avec un peu de stock à Paris-Longjumeau ainsi qu’un autre bureau à Dijon, le lieu de résidence de Hugues Vittone, co-gérant promu depuis quelque temps déjà, avec le directeur technique David Nulli, au rang © DRdes actionnaires de MPM Audio Video Lighting, objet de notre portrait du mois. Au plus fort de la saison, l’entité rédige près de 200 contrats d’intermittents par mois. Le noyau dur est constitué d’une trentaine d’intermittents employés tout au long de l’année.

L’ÉTAT-MAJOR

Hugues Vettone assure la direction administrative des tournées, supervise les devis, monte les équipes et reflète l’éthique de MPM Audio Video Lighting sur le terrain. Stéphane Barba, le bras droit de David Nulli, est l’interface terrain pour la direction technique. La logistique du parc est placée sous la tutelle du binôme Régis Thomas et Denis Depra. Viennent ensuite les responsables de secteurs, avec Stéphane Jouve pour le son, Alexi Melamed pour la lumière, Sylvain Richert pour la vidéo et Cyrille Lechoux pour le service technique. On conclut le chapitre des superviseurs avec les responsables de communication en régions, David Delaunay et Bettina Malo. Nous retrouvons David Nulli, le directeur technique de MPM Audio Video Lighting.

TOUTE LA VÉRITÉ, RIEN QUE LA VÉRITÉ…

David Nulli :« J’ai intégré MPM Audio Video Lighting, mais il m’arrive d’intervenir ponctuellement chez MPM Equipement “en sous-traitance” pour le soutien de gros projets quand cela est nécessaire. Historiquement, MPM avait la carte Nexo mais, quand nos besoins se sont accrus, la marque n’avait rien d’autre au catalogue que le GOT, inadapté pour satisfaire du Zénith ou de la grosse jauge en plein air. On se souvient aussi qu’à l’époque le choix en line array était restreint et que L-Acoutics était un microcosmos occupé par Dispatch et Potar. MPM revendique à présent être dépositaire du plus grand parc Adamson recensé dans le monde. Une spécificité qui a aidé l’exportation de nos services au-delà même de l’Hexagone. En Belgique, en Hollande et en Espagne, notamment, souvent en sous-traitant du groupe PRG (Production Resource Group). Cet intérêt pour la marque se justifie dans l’historique de MPM Audiolight. Marc Morosini, le fondateur de l’entreprise, était alors très proche de Lagoona Metz, la grosse entreprise locale, gérée à l’époque par Didier Dal Fitto et Guy Vignet. Ces sociétés ont grandi ensemble et partageaient les mêmes formats de câblage jusqu’à ce que Didier Dal Fitto et Guy Vignet, qui souhaitaient se recentrer sur le développement d’enceintes et la distribution, aient revendu Lagoona à MPM pour créer la société DV2. MPM Audiolight a ainsi hérité de la marque et profité du système Y-Axis Adamson, qui arrivait sur le marché. Nous pensons sincèrement avoir contribué au développement du système, peu demandé à ses débuts et improprement comparé avec le V-Dosc en raison de petites similitudes architecturales des guides d’onde. Adamson est aujourd’hui reconnu et facilement prescrit. Cela dit, MPM possède dans son parc des références en L-Acoustics (Arcs, Kara) et en Nexo, avec du wedge (PS-10, PS-15), des enceintes ultra-processées et sécurisantes qui peuvent rassurer une certaine clientèle. S’agissant des consoles numériques, nous avons des SSL, Avid, Yamaha, Midas Pro1 et Pro2. Mais le plus important parc reste référencé en DiGiCo. »

un article de 

alain-marc malga

DANS LA MÊME RUBRIQUE, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This