NOVOX NC-X

NOVOX NC-X

NOVOX NC-X

décembre 2020Test Son

Le challenger

C’est la grande surprise de ce test, car Novox est une marque quasiment inconnue en France. Toutes ses fabrications (micros filaires et sans fil, consoles, enceintes acoustiques, systèmes de sonorisation, etc.), sont conçues par un bureau d’études suédois avec des composants fabriqués en Chine, mais l’assemblage est réalisé en Pologne par des artisans soucieux de fournir un travail de qualité, avec en plus un bel exemple de mondialisation.

Née en Pologne en 2008, l’entreprise Novox fabrique et distribue des solutions audio pour la scène et le studio. Le microphone NC-X USB représente une étape importante dans son histoire. Il est conçu pour fonctionner avec des ordinateurs équipés de systèmes d’exploitation Windows et macOS X.

Livré dans un impressionnant packaging, le Novox NC-X a tout pour plaire. C’est un microphone numérique de très belle facture composé de trois capsules à condensateur de 16 mm. Il propose quatre configurations de modèles d’enregistrement : cardioïde, omnidirectionnel, figure-de-huit et stéréo. De fabrication robuste, il est livré avec une base stable en aluminium pour une utilisation en micro de table, mais il se fixe aussi très facilement sur un pied standard.

La sensibilité du microphone est réglable par un bouton de gain situé sur la face arrière, au-dessus du sélecteur de directivité, tandis que le réglage du niveau casque se fait sur l’avant. On ne peut pas faire plus simple.

À L’USAGE

Les quatre directivités proposées confèrent à ce micro une grande polyvalence. Le mode omnidirectionnel convient parfaitement à l’enregistrement d’une conférence, tandis que le mode « figure de huit » s’est révélé idéal pour une interview.

En mode cardioïde, le micro a restitué fidèlement le timbre de ma voix, tout en isolant les sons indésirables à l’arrière et sur les côtés. Puis, voulant vérifier ce que le micro avait sous le capot, je l’ai positionné pratiquement contre la face avant de l’ampli Fender en position « Hot Rod » (son saturé à gain élevé), pour un morceau de Link Wray, « Rumble ». Pour info, c’est la musique qui ouvre Pulp Fiction, de Quentin Tarantino. Décapage des oreilles garanti. Le Novox n’a pas bronché.

un article de 

gisèle clark

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This