PIONEER DJ XDJ-RR

PIONEER DJ XDJ-RR

PIONEER DJ XDJ-RR

novembre 2018 | Test Dj & Prod

Un article de

David Duriez

Autonome et compact

Pioneer DJ continue sur sa lancée après le XDJ-RX et le XDJ-RX2 et sort un contrôleur de mix autonome. Le XDJ-RR vient se placer en entrée de gamme de par son prix, mais aussi par sa simplicité. En effet, la firme japonaise la plus présente dans les cabines DJ propose désormais une version « light » et compact de son tout-en-un vedette pour peut-être enfin imposer sur le marché une version véritablement portable et mobile. Mais qui dit simplification dit souvent sacrifice, alors vérifions le temps de ce banc d’essai si le XDJ-RR en a autant sous les jog wheels que ses deux grands frères

DÉBALLAGE

Le désormais classique carton noir et rouge de Pioneer DJ est au rendez-vous et, une fois ouvert, on y découvre l’appareil uniquement livré avec son bloc d’alimentation externe et un câble USB pour relier un éventuel ordinateur équipé de Rekordbox (ou d’un autre logiciel de mix). Une clé de licence est également incluse avec le manuel afin de pouvoir contrôler le logiciel de mix maison et de mixer sans utiliser de clé USB. Une fois la machine installée sur ma table de test, j’entreprends la connexion mais le choix est des plus restreints : une seule sortie Master Out, en jack ou en XLR, et c’est tout. Oui, aucune autre sortie n’est disponible à l’arrière de l’appareil. Pas même une sortie booth out, ce qui paraît être un choix plutôt étrange de la part du fabricant, car même en utilisation mobile, il est courant d’utiliser un retour amplifié. Il faudra donc se contenter ici du son du master général et cela limite l’usage du XDJ-RR aux petits endroits sans réverbération ou retard dans la diffusion du son. Ou alors, relier le retour sur la sortie master avec une bretelle et prévoir un réglage de niveau indépendant, ce qui complique un peu la configuration. Dans le même ordre d’idée, ne comptez pas non plus brancher vos platines vinyles sur la table de mixage car, contrairement aux deux autres modèles XDJ, celle-ci n’est pas autonome et dépend entièrement du mix en interne. Seule une entrée RCA Line est disponible pour accueillir une source externe, comme un téléphone, et elle est uniquement contrôlable via un potar rotatif TRIM, sans vumètre, sans préécoute casque. Une fois ces constatations faites, je me décide donc à faire la seule chose qui me restait à faire, enfoncer ma clé USB dans un des ports – il y en a deux – situés en haut à droite du contrôleur.

UN AFFICHAGE PRO CALQUÉ SUR LA GAMME NXS2

Une fois la clé insérée (à noter qu’il est également possible d’utiliser un disque dur externe format en FAT32) le chargement est automatique, il suffit de cliquer sur le bouton correspondant au port USB utilisé et ce dernier s’allume pour signifier que c’est bien le contenu sélectionné qui s’affiche sur l’écran. Un bel écran couleur de 7’’, non tactile mais ce n’est pas gênant, reprend les caractéristiques de l’affiche de la gamme NXS2. C’est d’ailleurs un des points mis en avant par Pioneer DJ qui précise sur son site que le XDJ-RR est un point d’entrée parfait pour passer de la chambre au club et, en effet, il s’agit ici du même affichage, avec les mêmes repères et indications que sur leur gamme professionnelle. Ainsi il est désormais possible de s’entraîner à la maison sur une surface de contrôle reprenant les mêmes codes que le matériel haut de gamme que l’on
retrouve en club ou en bar. En tout cas pour l’affichage, car pour le reste c’est un peu différent, surtout au niveau de la taille.

DANS LA RUBRIQUE DJ & PROD, LIRE AUSSI…

Share This