POWERSOFT T604

POWERSOFT T604

POWERSOFT T604

novembre 2021Test Son

Un concentré de puissance 100 % connecté

Depuis un quart de siècle, la firme florentine Powersoft est devenue une sorte d’icône de l’industrie, réputée pour sa technologie pionnière en amplification classe D. Ses plateformes d’amplification Ottocanali et Duecanali sont devenues des références. Présentes lors d’événements majeurs, elles équipent des installations de tout type et de toute taille dans le monde entier. Son représentant national, Sequoia Audio/DV2, nous a confié le modèle à quatre canaux de la série T, le T604.

Le T604 est le plus puissant des quatre canaux de la série T chez Powersoft, gamme qui comprend également le T304 en 4 x 750 W sous 4 ohms et deux modèles en deux canaux : le T602 en 2 x 2 500 W sous 4 ohms et le T302 en 2 x 1 500 W sous 4 ohms, tous équipés en Dante. La série T est directement issue de la série X, qui comprend les X4, X8 et X4L.

LE MATÉRIEL

Tous les modèles de la gamme tiennent dans un robuste coffret 1U, au design élégant, avec sa face avant elliptique. Au centre se trouve l’afficheur TFT couleur 1,8” divisé en quatre secteurs (un par canal) donnant des informations sur la configuration et le statut dudit canal. La mise en route se fera par appui prolongé sur le bouton poussoir on/off, pas d’interrupteur secteur « hardware » ici. Le démarrage dure environ dix secondes. La navigation se fait grâce aux différents boutons poussoirs et, lorsque l’on accède aux sous-menus, certains boutons s’allument, indiquant qu’une fonction est accessible. C’est assez malin et cela fait gagner du temps bien que, en utilisation normale, on préférera largement la configuration grâce au logiciel dédié. Les poussoirs les plus proches de l’écran sélectionnent les canaux et, lorsque l’on est à l’écran d’accueil, ils servent à les muter. Les paramètres principaux (réseau, gain, matriçage…) sont accessibles à partir de la face avant. L’afficheur donnera également des informations en cas de défauts (surcharge, court-circuit, etc.).La face arrière est bien remplie. Les quatre canaux disposent d’entrées analogiques en XLR, plus une entrée AES3 (avec sortie de bouclage Link). En sortie, deux classiques Speakon, des modèles NL4 qui incluent quatre contacts et desservent donc deux canaux. Enfin, deux connecteurs Ethernet Neutrik Ethercon, destinés aux connexions réseau et à l’interface Dante. Du costaud, parfaitement compatible avec les connecteurs RJ45 plastiques standards.

Notons que l’ampli est livré avec un guide de mise en route rapide robuste, en papier cartonné glacé, qui reprend les connectiques, les brochages des connecteurs et les menus. C’est très bien fait et suffisamment rare de nos jours pour être souligné.

L’EXPLOITATION – LE LOGICIEL ARMONIA+

L’exploitation du T604 est indissociable du logiciel Armonia+ System Manager, téléchargeable gratuitement sur le site du fabricant. C’est l’évolution d’Armonia Pro System Manager, et il fait bien plus que la simple gestion d’un parc d’amplis. C’est un véritable outil de conception et de déploiement. Le logiciel est assez touffu et n’est pas forcément d’un accès immédiat. Il est vivement recommandé de visionner les excellents tutoriaux mis en ligne par le fabricant sur sa chaîne YouTube : « Powersoftaudio », dans la rubrique « Playlists ». Une trentaine de courtes vidéos passent en revue chaque section du logiciel. Elles sont en anglais mais parfaitement compréhensibles sans savoir lire Shakespeare dans le texte.

La connexion avec les amplificateurs est immédiate, et le logiciel s’ouvre sur une fenêtre divisée verticalement en deux : la partie de gauche représente les amplis, la partie de droite, les haut-parleurs.

On pourra définir ici graphiquement son système, dans les moindres détails. Il est même possible de créer des racks d’amplis. Côté enceintes, un large choix est disponible parmi une palette de modèles de différents fabricants. Cette sélection applique automatiquement les présets adaptés. Il est bien sûr possible d’assembler ces enceintes en « array groups » et de s’approcher ainsi au maximum du système réel.

Une fois que le système est défini, on établit la liaison entre les groupes d’enceintes et les racks d’amplis. La suite se déroule logiquement à l’aide des onglets en bas à gauche. On passe à la fenêtre de configuration qui permettra de sélectionner les entrées des amplis, les présets appliqués à chaque enceinte, et le facteur d’amortissement (damping). Un calculateur donne la résistance du câble en fonction de la longueur et de la section, que l’on pourra compenser à l’aide du curseur.

un article de

Patrick Tuchais

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This