PRODIPE IEM7120

PRODIPE IEM7120

PRODIPE IEM7120

novembre 2019Test Son

À la française

La société Prodipe voit le jour en France dans l’objectif de rendre accessibles au plus grand nombre des produits de qualité. Les concepteurs font appel aux compétences d’ingénieurs du son et de musiciens renommés. Spécialisé dans les produits tels que les micros, le monitoring, les interfaces audio et autres, la marque n’a pas fait l’impasse sur les systèmes HF. Nous voici avec une liaison in-ears monitors qui a de l’ambition, mais à petit prix.

PREMIER COUP D’ŒIL

L’émetteur est conçu entièrement en métal, ce qui lui procure une bonne robustesse, que ce soit en utilisation « sortie du carton » ou dans un flight case, grâce aux équerres de mise en rack. Le design de la face avant est réussi et soigné. L’écran LCD est assez large est bien lisible, le rétroéclairage bleu est agréable de jour comme de nuit. Les angles de vision sont également respectés.

Sur la droite, l’appareil dispose d’une prise casque avec un contrôle du volume qui permet de vérifier le signal audio rentrant dans l’émetteur. Celui-ci s’ajuste grâce à un rotatif qui ne dispose pas de d’échelle de valeurs ni de cran. L’écran affiche le numéro de groupe et le numéro de canal, mais aussi la fréquence en MHz, ce qui n’est pas le cas chez certains concurrents. C’est un bon point car il est toujours utile de se renseigner rapidement sur une fréquence utilisée dans le cas d’utilisation d’autres appareils HF. Les boutons « Up », « Down » et « Set » donnent accès aux changements de fréquences, au choix stéréo/mono ainsi qu’au verrouillage.

Le boîtier ceinture est conçu en plastique noir et paraît fragile. L’antenne qui assure la réception du signal est très souple, il faut veiller à ce qu’elle n’entre pas en contact avec la peau au risque de perdre une grande partie de sa capacité de réception. Le boîtier s’ouvre et laisse apparaître le logement de deux piles LR06 qui sont très bien maintenues, et c’est un point fort. Les quatre boutons du menu sont situés à mi-hauteur et bien écartés, ce qui rend leur manipulation très facile. La LED RF est verte lorsque le signal RF de l’émetteur est capté.

Lorsque la pile devient faible, elle clignote en orange. Votre collègue de derrière pourra vous prévenir ! Pour finir sur l’aspect visuel, tout comme l’émetteur, l’écran LCD est bleu et possède toutes les informations nécessaires instantanément, soit le niveau des piles, la réception RF, le mode stéréo/mono et les données de fréquences. La face arrière ne révèle aucune surprise. On y retrouve les connecteurs d’entrées combo XLR/jack, le switch de sensibilité d’entrée, l’antenne d’émission et l’alimentation secteur.

Un article de

MAtthieu speck

Un article d'

Eric Moutot

Pin It on Pinterest

Share This