Rondson

Rondson

Rondson

juin 2022Reportage Entreprise

Plus de 50 ans de Public Address

Depuis 1969, la société française Rondson est une référence dans le domaine de la sonorisation des lieux publics. Son catalogue s’est élargi au fil du temps et propose, au-delà des systèmes sur ligne 100 V, des solutions de conférence et de visite guidée, de la sono sur IP, de la sonorisation de sécurité certifiées EN54 et PPMS…

Rondson (prononcez « Rondsonne »)

est une société située à L’Union, dans la banlieue de Toulouse. Spécialisée dans le Public Address et l’installation fixe, son histoire est fournie puisqu’elle remonte à plus d’un demi-siècle. Son catalogue, publié en ligne, ne compte pas moins de 428 pages, avec un choix de produits très large : ils sont disponibles chez pas mal de revendeurs professionnels.

Plus de 50 ans

En 1969, Joseph Segon crée son entreprise à Balma, dans la banlieue de Toulouse, pour distribuer des matériels destinés à la sonorisation de lieux publics. En 1975, il décide de passer à la fabrication de ses propres haut-parleurs et amplificateurs, toujours dans le domaine du Public Address.

Le fils de Joseph Segon, Jean, entre alors dans Rondson : il commence par y bobiner des haut-parleurs, puis prend peu à peu le relais en termes de direction.
Les affaires marchent bien et, en 1990, répondant aux souhaits de sa clientèle, Rondson complète son catalogue en distribuant de nouveau, sous sa marque, des produits originaires le plus souvent d’Extrême-Orient. Ce qui suscite, onze ans plus tard, le déménagement de la société sur un site plus grand, à L’Union : la zone de stockage s’étend sur 3 500 m², et les effectifs s’étoffent jusqu’à une vingtaine de personnes.

La société fête ses cinquante ans en 2019, avec deux marques « en propre » : Rondson et Segon Audio Professional, plus haut de gamme, et des distributions exclusives en France : JD-Media en audio « généraliste » (originaire de Corée) ou Paso pour l’EN54 (Italie). Le marché étant ce qu’il est, certains caissons de graves coréens siglés Rondson, par exemple, ressemblent furieusement à ceux de grandes marques connues… Normal, ils sont conçus et fabriqués dans les mêmes usines, même si Rondson demande le plus souvent des aménagements et modifications spécifiques !

Du stock !

Jean Segon est décédé prématurément l’an dernier, mais la société, désormais dirigée par Teddy Navarre (président) et Olivier Chazallet (directeur d’exploitation), a gardé une approche familiale, orientée clientèle. Elle est autonome financièrement, sans actionnaire extérieur à satisfaire. Ce qui lui permet de rester fidèle à un concept aujourd’hui maitrisé : disposer en permanence d’un stock important !

« C’est Jean qui avait pris cette habitude – ça représente quand même 2 millions d’euros aujourd’hui, la moitié de notre C.A. annuel. Nous recevons l’équivalent d’un conteneur 20 ou 40 pieds toutes les trois semaines, nous anticipons nos commandes six mois à l’avance. Mais du coup, quand un client commande, il n’a pas besoin d’attendre, c’est sur stock le plus souvent, donc livraison sous 24-48 heures. »

Cette « hérésie » à l’heure du flux tendu omniprésent a trouvé une belle justification l’an dernier : « Suite aux difficultés de livraison provoquées par le Covid-19, nos concurrents ne pouvaient plus honorer les commandes. Notre stock nous a permis de continuer à livrer, ce qui nous a amené, par bouche à oreille, de nouveaux clients. Nous les avons livrés directement, sans acrobaties, dans les temps : ils étaient satisfaits, et ils sont restés chez nous aujourd’hui.

Un article de

franck ernoult

DANS LA MÊME RUBRIQUE, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This