RME 12Mic

RME 12Mic

RME 12Mic

avril 2021Test Son

Passerelle vers l’AVB

Dotée de 12 entrées XLR et combo acceptant une large topologie de sources analogiques, le 12Mic est présenté comme pierre angulaire de solutions de prise de son professionnelles. Il constitue aussi l’une des premières références du fabricant allemand qui intègre des ports Ethernet au protocole AVB et peut, à ce titre, figurer comme une interface d’entrée vers toute architecture réseau de ce type.

LE TOUR DU PROPRIÉTAIRE

Bien que la finesse de l’afficheur intégré permette de visualiser jusqu’à 64 bargraphs simultanément, avec indication séparée d’écrêtage, la façon la plus confortable pour comprendre l’étendue des connexions du 12Mic est l’affichage sur PC de l’interface utilisateur. Nous commencerons donc par cela.

Au-delà de ses fonctions de mise à jour du logiciel interne, le port USB permet un accès direct à cette page, sans qu’il ne soit nécessaire de charger des pilotes. Le travail se réalise via un serveur web avec l’URL http://172.20.0.1. La connexion est instantanée.

De multiples outils permettent non seulement de personnaliser les fonctionnalités, par exemple en modulant la luminosité de l’affichage ou en installant une alarme en cas de problème d’alimentation, mais aussi de visualiser les différents statuts des connexions, en termes de synchro particulièrement, et on sait l’importance vitale de cet aspect dans l’univers de l’AVB.

ENTRÉES ET SORTIES ANALOGIQUES

Le 12Mic comporte 12 entrées analogiques. Les quatre premières proposent sur embase combo le choix entre XLR et jack 6,35, qui se bascule entre ligne et connexion haute impédance pour instrument électro-acoustique. Les huit suivantes sont prévues sur XLR symétriques. Toutes peuvent être individuellement alimentées en 48V fantôme et acceptent le niveau trapu de +18 dBu et l’étage d’entrée assure un gain de 75 dB. Il est aussi possible d’inverser la polarité de chaque entrée. Nous voici parés de l’essentiel pour faire face à tout signal. L’ensemble des commandes des paramètres se retrouve en accès direct sur l’interface web, avec un grand confort de travail et une esthétique qui n’est pas sans rappeler celle de l’appli-cation TotalMix, familières des utilisateurs d’interfaces RME.

Les réglages peuvent aussi directement se réaliser en face avant via les commandes entourant l’écran. C’est moins confortable mais, à l’usage, on s’y retrouve très vite.

L’inventaire des sorties analogiques est plus sommaire : seule une prise jack 6,35 est prévue en face avant. Destinée de prime abord à un casque de monitoring, cette sortie peut aussi s’utiliser en sortie ligne mono symétrique. Le choix se réalise via l’interface de commande.

On peut regretter qu’une sortie stéréo AES ou analogique sur XLR ne soit pas implantée. C’est bien souvent utile, pour du monitoring, par exemple.

Les performances des entrées analogiques en termes de réponse en fréquence, de silence, de réjection de mode commun et de distorsion sont tout à fait satisfaisantes. Les plages de gain et les niveaux admissibles sont eux aussi confortables. Les capacités RVB des LEDs de contrôle des niveaux sont exploitées au maximum. La couleur évolue d’une gamme de verts au jaune, puis orange, puis rouge. La garde que le fabricant a choisi de préserver entre l’allumage en rouge et le seuil de distorsion se limite à 1,5 dB. Il est donc impératif d’éviter de venir moduler en flirtant avec le Full Scale pour se préserver de la distorsion, signalée par le clignotement de la LED. L’aspect un peu défavorisé est la puissance casque disponible. Il faudra impérativement éviter d’utiliser un casque à basse impédance.

Un article d'

Eric Moutot

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This