Sécurité au plateau, les EPI

par | 11 Juin 2024 | Divers, n°500

Épisode 2 : les gants de sécurité

Après avoir protégé la tête lors de notre précédent épisode, intéressons-nous aux mains. Précieuses dans tous les moments de la vie, elles restent pourtant soumises à rude épreuve. Chocs, coupures, frottements, brûlures, piqûres… les atteintes à la main sont la première cause d’accidents avec arrêt de travail ou incapacité permanente. Autant choisir des gants adaptés et aux normes, mais aussi prévenir sur les conséquences parfois néfastes de leur usage.

Pourquoi utiliser des gants de sécurité ?

Un accident des mains est vite arrivé. Les lésions aux mains à la suite d’un choc, une brûlure, une coupure ou encore un accident avec un produit chimique sont très fréquents. Ce genre d’accident entraîne souvent un arrêt de travail temporaire voire permanent.

La norme EN 420 pour la protection des mains

La norme EN 420 définit les exigences générales en matière de gants de protection. C’est une norme de base à caractère obligatoire et qui s’applique à tous les gants dits « de protection ».

Les gants de protection sont tous normés EN 420, mais ils répondent aussi au moins à une deuxième norme. En effet, si la norme EN 420 décrit les exigences générales en matière de gant de protection, elle ne peut pas être utilisée seule. Elle est systématiquement associée à une norme d’application européenne spécifiquement appropriée aux gants de protection.

Quels sont les différents types de risques ?

Les risques mécaniques

Pour une utilisation générale et pour se protéger des risques mécaniques, les gants de manutention répondent à la norme EN 388. Ces gants protègent pour les travaux d’assemblage ou encore pour toute intervention de maintenance. La majorité des gants de manutention sont épais, résistants et donc réutilisables. Ils protègent de l’abrasion, des coupures et déchirures et même de perforations.

Les risques de coupures

Si votre activité nécessite la manipulation d’objets pointus ou coupants, il est prudent d’envisager la prévention anti-coupure, toujours au sein de la norme EN 388. Ces gants réutilisables sont constitués d’une matière robuste (kevlar, Dyneema, fibre de verre) pour garantir une excellente protection contre la perforation et les coupures.

Loading...