Séminaire Freevox 2017

Séminaire Freevox 2017

Séminaire Freevox 2017

mai 2017 | Reportage Entreprise

Un article de

Éric Moutot

Club de rencontres

Après le Maroc en 2014, c’est au Portugal que Freevox a invité cent-vingt clients durant cinq jours pour son séminaire. L’emploi du temps alternait, en compagnie de la trentaine de membres de la société Freevox, présentations studieuses de matériel, ateliers pratiques et moments de détente sous le soleil de l’Algarve. Mais ce qui a sans doute rendu unique ce séjour fut la diversité des domaines d’activité caractérisant les profils des invités. Aux prestataires, loueurs et revendeurs s’ajoutaient des scénographes, bureaux d’études et intégrateurs. Un brassage des cultures rare et pourtant pur reflet des mutations de nos métiers où la transversalité est devenue réalité quotidienne.

Cela se lit au fil des mois chez la plupart des fabricants ; les univers de l’installation et de l’intégration se distinguent aujourd’hui comme un potentiel vecteur de croissance d’une économie qui a beaucoup souffert. La vente au détail a connu ces derniers mois de très mauvais moments, et l’univers de la location/prestation souffre d’une concurrence féroce tendant naturellement à nuire aux marges de chacun.
Et que dire des fusions-acquisitions que nous vivons chaque mois, laissant entrevoir une réorganisation globale du marché. Nos métiers changent et, à l’aune des autres domaines de l’économie, passent peu à peu aux mains de gestionnaires et financiers.

Innover

Vu comme cela, le tableau semble bien sombre. Pour autant, les périodes de chaos ont toujours été propices aux révolutions, à l’audace. Et c’est sans doute en partie ces moteurs qui font avancer Arnaud Leschemelle. Organiser un tel événement dans une période difficile marque les esprits. Et choisir de réunir pendant cinq jours autant de prestataires que de revendeurs, scénographes et intégrateurs est bigrement malin.
Ces professionnels ont appris le métier dans des mondes très différents : l’animation pour les uns, les écoles d’ingénieurs pour d’autres, l’école de la rue pour certains, la grande distribution pour quelques-uns… Des personnalités distinctes mais qui, pourtant, travaillent dans les mêmes univers du son, de la lumière et de la vidéo, et qui disposent de compétences absolument complémentaires.
Et très vite, au Portugal, les barrières sont tombées, on s’est parlé. De tout et de rien d’abord, puis plus en profondeur, sur les métiers, les difficultés, puis les possibilités de collaborer… et bien des discussions entamées sur la côte portugaise vont se prolonger en tête-à-tête durant le printemps et au-delà.
Nul doute que rien que pour cela, ce séminaire…

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA MÊME RUBRIQUE, LIRE AUSSI...

Share This