Sly Johnson & The 74ers

Sly Johnson & The 74ers

Sly Johnson & The 74ers

février 2019Reportage Son

un article de

gisèle clark

caméléon vocal et beatboxing

Cela faisait un petit moment que Bertrand Allaume, chef produit chez Audio-Technica mais aussi bassiste, suivait de près la carrière de Sly Johnson, depuis qu’il l’avait repéré au cours d’une mémorable session réunissant la crème des musiciens français : André Ceccarelli (batterie), Fifi Chayeb (basse), Bojan Z (claviers) et Sly (voix et beat box). Aussi, lorsque Alexandre Lacombe, manager de Just Looking Productions, le contacte pour lui proposer d’équiper la nouvelle tournée de Sly avec son nouveau groupe The 74ers, Bertrand n’hésite pas une seconde. S’ensuivent des tests de micros avec Simon Marais, ingé-son de l’artiste, et une date à la Cigale, première d’une longue série. Nous y étions.

Le collectif Saian Supa Crew dont est issu Sly Johnson est formé en 1998. Il connaîtra le succès avec la chanson « Angela », mégatube de l’été 2000, et fera une belle carrière nationale et internationale, se démarquant de la scène hip-hop grâce à son originalité et sa richesse stylistique. Le collectif popularise le beatboxing auprès du grand public grâce à Sly qui s’appelait alors Sly the Mic Buddah. Auteur, compositeur et interprète, l’artiste s’est depuis embarqué dans de nombreuses collaborations avec des artistes tels que Camille, Erik Truffaz, Oxmo Puccino, Ayo, Lucky Peterson ou Jacky Terrasson. Après un album réalisé au studio Ferber avec Renaud Létang, le revoilà sur les routes avec un groupe survitaminé composé de Martin Wangermée (batterie), Laurent Coulondre (claviers), Ralph Lavital et Anthony Jambon (guitares), Laurent Salzard (basse).

MAIS OÙ SONT LES MICROS ?

Branle-bas de combat chez Audio-Technica : les micros qui devaient arriver d’Angleterre (où est géré le stock européen) se sont égarés quelque part, et nous sommes le jour du concert ! Bertrand Allaume passera une bonne partie de la journée à faire le tour de ses distributeurs pour récupérer de quoi sauver la soirée. Lorsque j’arrive sur place, il est presque 19 h, la balance est terminée, la salle est vide, et l’ingé-son Simon Marais peut quitter sa console pour discuter un peu de son parcours.

Pin It on Pinterest

Share This