SOLIDAYS 2016

SOLIDAYS 2016

SOLIDAYS 2016

novembre 2016Reportage Son

Un article de

Franck ERnoult

Le son unifié

Le festival Solidays a eu lieu du 24 au 26 juin, sur l’hippodrome de Longchamp. Nouveauté de cette édition : un cahier de charges pour le son et un référent « audio », La Huitième Note – alias Papa John et Quentin Vernier-Palliez… pour qui le prestataire Melpomen avait déployé des systèmes unifiés sur les scènes principales, avec des modèles très récents.

Solidays est le deuxième festival français après les Vieilles Charrues : il réunit pas loin de 200 000 spectateurs et plusieurs dizaines de groupes sur trois jours. Cette année, entre autres : Feu! Chatterton, Angélique Kidjo, Naâman, Louise Attaque, General Elektriks, Deluxe… Une ambiance toujours particulière, avec beaucoup de bénévoles au niveau de l’accueil, un public plutôt jeune… et cette année, conséquence d’une météo médiocre, une certaine spongiosité des sols ! Quelques modifications au niveau du déploiement dans l’hippodrome, aussi, et pour la première fois, une nouvelle organisation au niveau du son, se traduisant par une approche globale et un son plus homogène sur les différentes scènes.

UN CAHIER DE CHARGES

Solidays, Jonathan Moine de Russy, dit « Papa John », connaît bien : il y a été accueilli comme mixeur pour de nombreux artistes, la dernière fois avec Chinese Man voici deux ans. « Mi-mars, Raymond Lopez, le directeur technique de Solidays, m’appelle : il voudrait que je lui donne un coup de main pour la rédaction d’un « vrai » cahier des charges techniques son, afin de réaliser un appel d’offres à destination des prestataires. Ça fait vingt ans qu’on se connaît, avec Raymond : il ne travaille pas que sur Solidays, on s’est déjà croisés un peu partout, sur des prestations événementielles et autres. Il a vraiment énormément d’expérience. »

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This