Sonorisations et réseaux à la porte d’Auteuil

Sonorisations et réseaux à la porte d’Auteuil

Sonorisations et réseaux à la porte d’Auteuil

juillet 2022Reportage Son

Balles neuves !

D’une surface de dix hectares, le site accueillant à l’ouest de Paris l’étape française des tournois du Grand Chelem est une ville dans la ville. Une ville dédiée au tennis et où se déroulent jusqu’à 18 matchs simultanément, et 64 par journée. Chacun des courts dispose de son équipe de production, pour le son, la vidéo, la réalisation, la transmission… À l’instar d’un festival d’une durée de trois semaines qui compterait 18 scènes !

C’est en 2010 que naît au sein de la FFT (Fédération française de tennis) l’idée de radicalement moderniser le site du tournoi. Deux années d’échanges plus tard, et fort des autorisations de la mairie de Paris et de celle de Boulogne, le projet incluant l’intégration des serres d’Auteuil est ficelé. Finalisé en 2015, le cahier des charges prévoit de remettre tout le site à plat, des plus petits courts jusqu’au central Philippe-Chatrier, accueillants jusqu’à 15 000 spectateurs. Parmi les objectifs définis, l’éclairage des courts devant permettre aux matchs de continuer lorsque la lumière décline, mais aussi l’ajout d’un toit rétractable sur le court central pour éviter les conséquences des intempéries, et enfin la refonte des installations audiovisuelles. Les travaux sont organisés en cinq tranches, la dernière s’étant terminée en 2021.

Pour réaliser ces intégrations, la FFT s’est appuyée sur son département Audiovisuel composé de spécialistes pouvant adresser l’ensemble des sujets auxquels elle peut être confronté.
Dans cet article, nous nous intéressons à l’aspect audiovisuel du chantier, en nous focalisant sur les systèmes de sonorisation et le déploiement du réseau AV. Pour mener l’enquête, nous avons rencontré sur place Julien Mauduit et Matthieu Magdalou, deux membres du département dédié, acteurs majeurs de l’aventure.

Pendant sa formation en BTS audiovisuel, Julien Mauduit a été stagiaire chez Dispatch et VCF. Il a poursuivi ses études par une licence d’acoustique environnementale et un stage au studio 7e ciel d’Issy-les-Moulineaux, avant d’intégrer VCF en tant qu’opérateur magnéto et de progresser jusqu’à la responsabilité de deux cars régie Euromédia. En 2017, il intègre la FFT en tant que chef de projet audiovisuel à la direction des systèmes d’information, fonction dans laquelle il peut valoriser la diversité de ses expériences. Depuis 2020, la production télévisuelle est assurée directement par la FFT, qui fournit les flux internationaux aux broadcasters du monde entier. Julien a aujourd’hui la responsabilité au sein de la FFT de l’ensemble du broadcast, des big events et des écrans LEDs.

Issu du cursus son de l’ESRA, Matthieu Magdalou a travaillé en broadcast puis en événementiel, avant de devenir chargé d’affaire chez un intégrateur. D’autres expériences en vidéo et audiovisuel ont complété ses compétences avant qu’il ne rejoigne le service audiovisuel de la FFT en 2020, au moment où le prestataire d’intégration du site a changé. Il œuvre désormais en tant que chef de projet à l’intégration de l’ensemble de l’équipement audiovisuel, qui va des systèmes de sonorisation aux écrans, de l’équipement des espaces corporatifs à celui des salles de réunion… Il coordonne aussi la vidéo distribution des signaux issus des multiples sources du lieu, en HF ou IPTV.

SONO Mag : La rénovation du site a permis de rationaliser la structure de distribution des données AV. Comment celle-ci est-elle imaginée ?

Julien Mauduit : L’idée a été de penser une architecture réseau qui permette une totale polyvalence du site en limitant au maximum la nécessité, pour les équipes accueillies, de déployer leurs propres réseaux. Il y a quelques années, les broadcasters arrivaient plusieurs semaines avant les événements pour dérouler des kilomètres de liaisons vers les points qu’ils voulaient relier aux régies. Aujourd’hui, le maillage fibre installé à demeure permet de transiter les données sans ajouter quoi que ce soit en volant. Cela allège énormément les déploiements.

Matthieu Magdalou : Sur le site, de multiples locaux techniques sont dispatchés et reliés entre eux. Ils comprennent deux univers distincts. D’une part, l’équipement destiné au déroulement sportif. Il est pérenne, et câblé à demeure pour éviter au maximum les problèmes. Une interface AuviTran est utilisée pour convertir les doubles liaisons analogiques issues des micros des pupitres d’arbitrage. Une sortie analogique de cette interface alimente les amplis de la sonorisation pour le backup. Comme partout sur le site, le déroulement sportif est prioritaire et il n’est pas envisageable qu’un match s’interrompe pour des causes de technique audiovisuelle. En cas de problème, nous devons être capables de basculer sur une alternative en moins d’une minute.
Pour répondre aux autres besoins, on trouve dans les baies des switches Luminex, assurant la communication avec le réseau global du site, et avec lesquels il est possible de relier via le réseau Dante toute régie son locale nécessaire à un événement.
Le brassage des signaux à travers les fibres optiques à l’échelle du site est défini suivant les besoins d’exploitation par un utilitaire développé en interne, qui crée les routes d’un point A à un point B, et génère une fiche d’intervention utilisée par les techniciens du site pour configurer les patches. Lorsque les utilisateurs arrivent sur site, ils branchent leurs équipements et cela fonctionne.

SONO Mag : Quels sont les besoins en sonorisation du site de Roland-Garros ?

Julien Mauduit : La priorité absolue est donnée au contenu sportif. Durant les compétitions, le public et les joueurs entendent les annonces des arbitres via le système de sonorisation de chaque court. Une parfaite intelligibilité du message est donc nécessaire pour l’équité du tournoi, et toute défaillance de la diffusion donnerait lieu immédiatement de la part des joueurs à une contestation, et son lot de problèmes induits. Roland-Garros est l’un des tournois de tennis majeurs au monde. Maintenir ce rang passe par des prestations irréprochables dans tous les domaines. La sonorisation sportive fait partie des points clés. Mais d’autres systèmes de sonorisation complètent le site.

 

Un article d'

Eric Moutot

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This