ECLER WISPEAK

ECLER WISPEAK

ECLER WISPEAK

novembre 2020Test Son

L’intégration rapide comme l’éclair !

A cheval entre la transmission sans fil professionnelle et la sonorisation de lieux publics, le constructeur espagnol propose la nouvelle gamme Wispeak. L’intérêt majeur d’un tel système réside dans son intégration sur un réseau de rail d’éclairage déjà présent. Nul besoin d’avoir inventé la foudre pour constater qu’Ecler va ravir ses clients en offrant un système à la fois modulable, économique et discret. L’application dédiée au contrôle, disponible sur Android et iOS, s’apprivoise très vite et laisse l’utilisateur se prendre aux jeux du réglage à distance de sa sono.

PREMIER COUP D’ŒIL

Cette nouvelle gamme Wispeak respire la simplicité, que ce soit dans la conception de ses enceintes ou celle de son émetteur, nommé Core. Le système captif pour l’installation sur rails d’éclairage est intégré d’office sur les enceintes. Si besoin, l’accessoire Tubesma permet le montage des haut-parleurs en saillie lorsqu’il n’y a pas de rail. Deux types d’enceintes sont disponibles. La plus petite, Tube, possède un haut-parleur de 3”. Son design de type lampe d’éclairage pourra facilement tromper l’observateur, mais il s’agit bien d’un haut-parleur. Son poids de 800 g est un réel atout. La seconde enceinte, Cube, bien moins compacte, pèse 2,1 kg. Ce produit est quasiment quatre fois plus volumineux, mais le rendu sonore est sans commune mesure. On observe sur ces deux modèles des LEDs qui indiquent le statut d’appairage et le fonctionnement du réseau audio Wispeak. Une sortie Aux sur les récepteurs permet d’étendre le réseau en alimentant de l’audio vers d’autres appareils externes de type caissons de grave, mélangeurs, amplificateurs, etc.

L’interface maître du système est le boîtier Core. Sa coque métallique fait de lui un petit appareil solide et il est discret. En face avant se distinguent immédiatement les deux antennes destinées, pour la première, aux connexions Wispeak avec les récepteurs et, pour la seconde, à la connexion d’un appareil mobile Bluetooth grâce à l’application Wispeak Grip. Chaque fois qu’il faut rajouter une enceinte, l’action sur le bouton Pair bascule l’interface Core en mode reconnaissance et appairage. Le choix de l’entrée audio est visualisé par trois LEDs. La bascule s’actionne avec le bouton poussoir Select. L’entrée 1 est stéréo et symétrique sur connecteurs Euroblock trois broches fournis. L’entrée 2 se connecte avec une paire de fiches RCA pour les signaux audio asymétriques. Enfin, une connexion Bluetooth est totalement intégrée pour streamer de la musique à partir d’un appareil mobile ou d’un ordinateur.

L’unique bouton rotatif permet le réglage du volume et le mute sur l’ensemble des éléments. Ces deux paramètres sont accessibles pour l’utilisateur à partir de son application mais aussi en rajoutant une remote de volume câblée en RJ45. Le mute peut s’opérer via un contact externe afin de répondre aux cahiers des charges de sécurité.

EN UN TOUR DE MAIN

Ergonomiques, le Tube et le Cube possèdent le même système d’accrochage sur les rails de type Eutrac ou Global Trac Pro. Ce type de support est très répandu dans les commerces et autres lieux publics pour l’éclairage ou les diverses suspensions. L’intérêt pour les éléments Wispeak est de leur fournir le courant quelle que soit la position voulue. De plus, une grande liberté est offerte à l’utilisateur, qui peut modifier cette position à volonté et par ses propres moyens. Si les rails sont alimentés en triphasé, un sélecteur rotatif donne le choix de connexion sur une autre phase que celle utilisée par le circuit d’éclairage. Il s’avère très utile et rapide pour un intégrateur audio de venir se greffer sur des rails déjà présents et d’intercaler une enceinte entre chaque projecteur, par exemple. On peut aussi imaginer que, dans le cadre d’un événement commercial temporaire, des enceintes soient accrochées pour l’occasion afin de couvrir la zone de démonstration. Et cela en toute discrétion ! Une fois positionnées, elles sont équipées d’un système à deux axes qui combine deux mouvements : l’inclinaison sur 90° et le panoramique sur 360°. Il manque une graduation de l’inclinaison pour faciliter les réglages du technicien en haut de l’échelle.

Un article de

MAtthieu speck

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This