Microphone Lewitt RAY

par | 10 Juil 2024 | n°501, Test Son

La RAYvolution venue d’Autriche

Depuis sa création en 2009, le fabricant autrichien de microphones Lewitt s’est imposé comme l’outsider numéro 1 face aux acteurs historiques du secteur.
Sa politique constante d’innovation est sans nul doute à l’origine de ce succès, de même que ses prix de vente compétitifs. Aujourd’hui, Lewitt propose une création très originale, un micro « autofocus » capable de détecter à quelle distance se trouve la source et d’ajuster, en fonction, gain et effet de proximité.

Le micro Lewitt Ray est un modèle statique nécessitant une alimentation 48 V. Issu du LCT440 Pure, référence abordable et la plus vendue de la marque dans le monde, il reprend la même capsule en mylar de 1’’ de diamètre,

3 microns d’épaisseur, recouverte d’or. À 1 dB près, Ray est aussi silencieux que son aîné avec seulement 8 dB(A) de bruit de fond, ce qui est remarquable dans cette gamme de prix d’environ 350 €. Le connecteur XLR est plaqué or.

De plus, Ray est livré avec tous les accessoires que l’on puisse souhaiter : une suspension à élastiques dans la lignée des autres modèles Lewitt, une grille anti-pop à fixation magnétique très pratique, une bonnette en mousse, moins transparente acoustiquement mais qui pourra servir en utilisation à l’extérieur.

Ce qui distingue ce micro des autres est la présence de capteurs destinés à évaluer en permanence la distance qui le sépare de la source placée dans l’axe et jusqu’à +/-25 degrés environ. Ray utilise un Lidar, l’équivalent d’un radar mais avec un rayon laser, d’où son nom, Ray !

C’est l’aboutissement de recherches lancées par le « Lewitt Lab », le groupe d’ingénieurs maison qui a pour mission de tester les nouvelles technologies de manière intense pendant 6 six à 8 huit semaines pour décider si elles pourraient s’appliquer aux microphones.

On lui doit déjà le Pure Tube, micro à lampe le plus silencieux du marché (cf. SONO Mag n° 492).

Même si l’on trouve sur l’emballage les mises en garde classiques concernant l’emploi d’un laser dans ce produit, le rayon est de faible puissance et ne présente aucun danger pour les yeux de l’interprète qui sera en face du micro. Sur la gauche du micro se trouve la petite fenêtre émettrice du rayon et aussi le récepteur.

La technologie baptisée Aura par Lewitt rassemble une analyse constante de la distance micro/source suivie d’une correction de gain et de tonalité contrôlée numériquement mais strictement dans le domaine analogique pour compenser l’influence de l’effet de proximité sur un micro cardioïde. Le mode Aura peut être désactivé grâce à un bouton en face avant à côté du bouton Mute qui permet, lui, d’atténuer de 70 dB la modulation sortant du micro.

Loading...