RC Audio Systems Leveliza

par | 11 Juin 2024 | n°500, Test Son

Modérateur de niveau sonore

L’idée du Leveliza est venue à son concepteur Jon Evelegh alors qu’il assistait à des soirées DJ. Il a pris conscience que le contrôle du niveau sonore est essentiel au spectacle. Un peu trop fort, il peut gâcher la soirée. Un peu trop faible, il peut brider le plaisir donné par la musique. Or, de nombreux DJ produisent un niveau de sortie très irrégulier, et avec une tendance à la dérive du niveau vers le rouge pendant leur set.

L’ajout d’un limiteur permet de maîtriser le niveau mais apporte une dégradation systématique de la qualité du son, avec du pompage audible, une perte de dynamique, de grosses variations de niveau en fonction du contenu des basses. En bref, une contradiction permanente du déroulement musical.

Ainsi, Jon Evelegh a décidé de mobiliser ses compétences d’ingénieur pour développer un étage audio répondant aux besoins de régulation mais sans nuire à la musique. Sa démarche a été dans un premier temps une approche psycho acoustique de la perception, en définissant quels paramètres pouvaient être modifiés pour arriver au résultat attendu. Le défi restant de trouver la solution électronique capable de procéder automatiquement à la modification de ses paramètres en fonction du contenu musical, comme le ferait un ingénieur du son talentueux.

Face à l’option du technicien son en régie, le Leveliza présente des atouts certains. Il ne se fatigue pas, sa perception n’évolue pas au fur et à mesure de la soirée avec la fatigue auditive, il n’est pas distrait par d’autres tâches, ne fait pas de pause et ne peut pas être influencé par quiconque.

Le Leveliza dans la chaîne audio

Rien de plus simple, le processeur s’insère entre la sortie de la régie et les canaux d’amplification. Les liaisons sont de type symétrique. Le Leveliza agit ensuite comme un outil perceptif et adaptatif intégrant une forme de pondération proche de celle de l’oreille humaine, dans le but d’ajuster ses paramètres pour maîtriser la pression acoustique. Une approche Loudness, cette sensation de la pression acoustique perçue, préférée à celle adoptée par la plupart des traitements de dynamique, qui évaluent le niveau du signal suivant sa densité électrique. Le fabricant a réellement cherché à calquer le comportement du Leveliza sur celui d’un humain, qui agirait globalement en souplesse, dans la durée, tout en restant capable d’intervenir très vite sur un événement sonore impromptu. On retrouve une approche telle que celle du mixage broadcast, ciblant un loudness moyen défini par la norme de diffusion, sur une durée donnée. Une approche en dB Leq.

723 sonomag test leveliza fab
Il ne nous sera pas possible de vous dire grand-chose sur l’électronique embarquée. Le fabriquant a scellé dans la résine tous les circuits, poussant le zèle jusqu’à l’alimentation.

Quand utiliser le Leveliza ?

Initialement conçu pour les soirées DJ, le processeur trouve sa place en installation pour le contrôle du niveau sonore, aussi bien qu’en concert dès lors qu’il faut suppléer au travail d’un technicien en régie. On pense aussi au dispositif pour contrôler la pression acoustique issue de lieux qui doivent prendre des précautions concernant l’émergence sonore. Mais attention dans ce cas, du fait de son approche Leq, le Leveliza ne garantit pas que le niveau ne dépassera jamais une valeur donnée.

Le fabricant met d’ailleurs en garde les utilisateurs sur ce pour quoi le Leveliza n’est pas fait. Il ne s’agit pas non plus d’un processeur conventionnel destiné à protéger les enceintes de surcharge. Un limiteur conventionnel doit être utilisé pour cela.

Loading...