Enfin la pratique ! : L’exploitation

Enfin la pratique ! : L’exploitation

Enfin la pratique ! : L’exploitation

décembre 2022Tutoriel Son

Ep 10 : Exploitation sans faute de M à Z

Avec la préparation que vous avez faite, vous savez où vous mettez vos émetteurs. Vous avez adapté votre demande de matériel aux conditions d’exploitation, y compris dans les détails et les accessoires. Votre exploitation HF est censée être mieux identifiée par la production et la régie technique. Ces étapes sont capitales pour arriver serein le jour de l’exploitation. Ce jour-là levez-vous tôt : premier arrivé, premier servi.

Malheureusement en France, où les fréquences ne sont pas réservées sous licence, la primeur revient au premier qui allume ses émetteurs. Soyez donc le premier sur place avec votre matériel monté et émetteurs allumés sur les bonnes fréquences. Si vous êtes seul à la régie son, concentrez-vous sur la recherche de fréquence avant de monter vos régies. Les équipements arrivant après vous (équipes TV, vidéo, journalistes…) éviteront vos émetteurs allumés. Vous contrôlerez l’évolution de l’environnement HF au fur et à mesure de l’exploitation. Cela vous aidera à identifier les brouilleurs. N’oubliez pas de faire un reset des appareils avant la première exploitation. Mettez en charge vos batteries et vos accus.
Je conseille vivement d’utiliser les fonctions de scan et de déploiement des fréquences par une mise en réseau des appareils (même marque, même modèle). Reliés par un réseau informatique, la plupart des systèmes vont pouvoir réceptionner les fréquences proposées par l’appareil maître qui a réalisé le scan. Chaque système et chaque marque dispose de sa procédure, mais voici un déroulé général :
1. Câblage des systèmes en réseau via un switch ou un routeur et configuration des adresses IP (dynamique recommandé ou statique si vous êtes à l’aise).
2. Dans le cas des appareils analogiques, réglage du squelch juste au-dessus du bruit HF.
3. Scan de fréquence avec un appareil considéré maître (group scan, easy setup…)
4. À la fin de son scan, le maître propose un nombre de fréquences disponibles dans chacun de ses « group » (ou bank) de fréquence. Choisir le group disposant du plus de fréquences disponibles.
5. Un déploiement automatique envoie les fréquences identifiées dans les récepteurs connectés. Un déploiement manuel est possible selon les modèles et les marques. Dans ce cas, la fréquence proposée est envoyée sur l’appareil sélectionné. Il est possible de passer les fréquences proposées que nous ne souhaitons pas choisir (skip).
En cas d’exploitation de différentes marques ou modèles, vous pouvez reporter à la main une fréquence identifiée sur les appareils non interconnectés.

Si vous avez des systèmes de performance nettement différents (très haut de gamme, et entrée de gamme, analogique et numérique), séparez les plans de fréquence. Voici la méthode la plus efficace pour dissocier vos plans : affectez un canal TV par système et séparez-les d’un canal TV.
Toute fréquence disponible non utilisée est une fréquence de secours. Attention, ces fréquences peuvent être utilisées par quelqu’un d’autre au cours de la prestation. Demandez à la production de vous adresser toute personne avec un équipement HF, pour lui confier des fréquences disponibles dans cette liste : ainsi, tous les émetteurs sur le site seront compatibles, y compris ceux des équipements ne vous appartenant pas. Affectez vos fréquences les plus solides (bruit de fond le plus bas, le plus isolé dans le spectre) à vos micros principaux et à leurs secours. Un secours doit être traité comme un micro principal  : en cas de crevaison, on n’apprécie pas une roue de secours hors service.

un article de

Axel Brisard

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This