L’éclairage : La lumière multiaxe

L’éclairage :  La lumière multiaxe

L’éclairage : La lumière multiaxe

juillet 2021Tutoriel Lumière & Vidéo

Épisode 2 : La lumière multiaxe

Dans la première partie de ce tuto, nous avons compris l’influence de l’incidence de l’angle de l’éclairage sur un sujet en termes d’ambiance restituée. Pour exemple, nous utilisions une seule source, alors que la plupart des designs multiplient les projecteurs. Pour comprendre les bases du multiaxe, penchons-nous sur des cas d’école à quatre points. Largement utilisés en photo et au cinéma, ils constituent les bases de l’éclairage d’un sujet en trois dimensions.

L’éclairage quatre axes (fig. 1) comprend deux sources frontales. L’une, parfois qualifiée de key light, constitue la lumière principale. Cette source apporte l’essentiel de la lumière à l’objet ou au personnage qui doit être mis en valeur. Cette lumière le situe dans l’espace, crée son relief, définit sa forme et son volume. C’est cette source qui, suivant son type, son positionnement angulaire et son élévation, va le plus influencer le rendu global de notre éclairage multiaxe, en suivant les principes que nous avons définis dans le premier volet de ce dossier. La deuxième source est une lumière d’appoint, ou de remplissage, dite aussi fill light. Elle permet de jouer sur les ombres qui ont été induites par la lumière principale, en les dosant et en réduisant les effets de clair-obscur. Elle produit un débouchage des zones d’ombre sans en créer de nouvelles.

Egalement appelée backlight, la troisième source, placée à contrejour, éclaire le sujet par l’arrière. Généralement placée en hauteur, elle permet de créer un contour enveloppant les formes d’un personnage ou d’un objet, révélant son volume en trois dimensions. La lumière de cette source met aussi en évidence l’espace séparant le sujet et l’arrière-plan, révélant ainsi la profondeur de la scène.

Du fait de la forte décroissance de l’intensité lumineuse avec la distance, les sources frontales n’ont en général que peu d’efficacité sur l’éclairage des décors et du fond de scène. Lorsque l’on souhaite les éclairer, il faut donc recourir à une quatrième source dédiée, qui peut elle-même être constituée d’un ou plusieurs projecteurs.

ANGLES DES SOURCES

La source principale se place généralement sur un angle allant de 15 à 70° par rapport à l’axe médian, et la valeur de 45° Fig 2Fig 3Fig 4© EMest très fréquente (fig. 2). Dans l’autre plan (fig. 3), un angle de 45° par rapport à la verticale permet un éclairage « naturel », proche de celui obtenu avec le soleil en extérieur.

La source d’appoint est souvent placée en symétrie par rapport à l’angle de la source principale, mais plus basse, et avec un angle plus proche de l’horizontale, donc.

On considère d’un point de vue académique que les trois sources destinées au sujet doivent se placer au niveau des trois sommets d’un triangle (fig. 4).

DOSAGE DES SOURCES

Même si, bien entendu, toute autre proportion est utilisable en fonction de l’effet recherché, on peut donner des indications de rapport d’éclairement entre les sources utilisées pour un éclairage multiaxe.

Si nous partons d’une valeur 1 pour l’éclairage principal, la source secondaire fill light devra, pour que la scène semble naturelle, fournir un éclairement d’un demi. Diminuer l’intensité de la lumière d’appoint va augmenter les contrastes et dramatiser le rendu. Intensifier l’appoint va réduire les contrastes, adoucir les ombres et aplanir les reliefs.

Un article d'

Eric Moutot

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This