WARM AUDIO WA-251

WARM AUDIO WA-251

WARM AUDIO WA-251

septembre 2019Test Son

L’esprit d’origine, chaleureux et séduisant

La marque texane Warm Audio s’est donné pour mission de rendre accessible des équipements analogiques classiques sans pour autant faire de concessions sur la qualité sonore. Après les préamplis micros WA-412 et 273-EQ, ainsi que le compresseur WA-2A, « SONO Mag » s’intéresse pour la première fois à la re-création d’un micro, le WA-251.

Créé pour répondre à la demande des radios allemandes et autrichiennes, et produit de 1960 à 1965 à moins de 4 000 exemplaires, le Telefunken ELA-M 251 est un micro à lampes de légende dont les originaux se revendent à prix d’or. Ayant rompu ses accords commerciaux avec Neumann en 1958, Telefunken s’était tourné vers AKG pour lui fournir la capsule de type CK12 pour son modèle 251, sorte de synthèse des Neumann U47 (cardio et omni) et U48 (cardio et figure de 8). De fait, le WA-251 propose ces trois directivités. Fidèles à leur démarche d’historiens de l’électronique audio, Bryce Young et son équipe ont passé du temps à écouter de nombreux 251 d’origine (ou leurs « reproductions ») pour bien cerner leur caractère et ce qui les rend si séduisants, mais aussi pour comprendre comment différents types de composants pouvaient influencer la sonorité finale. Comme d’habitude chez Warm, l’idée était de respecter l’esprit d’origine, tout en imposant le WA-251 par lui-même.

LE CHOIX DES COMPOSANTS

Premier composant clé d’un micro, la capsule ! Warm Audio a confié à un fabricant australien réputé celle de la WA-12B60v, la reproduction précise de la CK12 d’origine. On retrouve la même disposition de trous sur la plaque arrière et la même réponse en fréquence. Celle-ci varie légèrement selon la directivité choisie ; la plus linéaire est obtenue en mode omni, celle en figure de 8 présente une atténuation du grave plus rapide, comme c’est souvent le cas.

L’anneau et le boîtier qui maintiennent la capsule en place sont intégralement en cuivre et le diaphragme est en mylar de 6 microns d’épaisseur recouvert d’or 24 carats. La plaque arrière utilise une variante CEK-12 qui évite certaines limitations de la CK12 d’origine, d’après Warm Audio. On retrouve l’habitude de la marque, qui s’appuie sur les schémas originaux mais n’hésite pas à les « moderniser » quand cela peut corriger certaines faiblesses. Le choix de la lampe s’est porté sur une 12AY7 JJ audio venue de Slovaquie après comparaison avec deux autres marques. JJ possède une très bonne réputation, ce qui en fait souvent un choix privilégié pour les appareils à lampes modernes, où performances et fiabilité sont de mises.

un article de

fabrice chantôme

Pin It on Pinterest

Share This