Whiti Audio Formation

Whiti Audio Formation

Whiti Audio Formation

décembre 2018Reportage Entreprise

Le partage de connaissances entre pros

Apprendre à choisir, positionner et régler l’ensemble des éléments d’un système de diffusion sonore scénique, organiser une séance en studio, analyser ses écoutes de proximité, préparer ses retours casques, comprendre son matériel, configurer sa workstation, monter, mixer, masteriser, etc. Telles sont les multiples facettes des formations que propose Whiti Audio, avec des formateurs pratiquant leur métier au quotidien, comme Yves Jaget ou Alexandre Ly.

Comme d’autres, Terence Briand, fondateur de Whiti Audio, a démarré dans la musique. Du studio
Merjithur aux côtés de Thierry Le Bon et la rencontre du frère de celui-ci, Franck, donnera naissance au groupe de funk Frankie Jones et les Balloches, chacun des membres s’affublant d’un pseudo déjanté annonçant la couleur :
on est là pour s’amuser et divertir ! Qui dit groupe dit concerts et sono, et c’est Terence alias Cap’tain Titi qui s’y colle. Merjithur lui donnera la chance d’enregistrer la bande son de La Cité des enfants perdus, tandis que le prestataire orléanais Alice Sonorisation le choisira pour assurer la façade sur le festival Orléans Jazz. En trois ans, il devient intermittent du spectacle et partage un local avec Gaël Martinet (le futur Flux::). L’un est à la console, l’autre développe.

LE DÉCLIC

Sous la bannière de Futur Acoustic tombe un jour la proposition d’enregistrer un album avec François Béranger. Terence se souvient : « Et là on est content d’avoir Yves Jaget pas trop loin pour lui demander conseil. Je me retrouve donc chez Omega dans le studio A (aujourd’hui Abbey Road Institute, ndlr), avec Thierry Rogen. J’avais déjà mes propres convertisseurs, ceux de chez Merging puisque comme Gaël, je travaillais sur Pyramix. Je suis arrivé au studio, culotté comme peut l’être un gamin de cet âge, avec mes convertos qu’on a câblés dans la salle des machines, puis j’appelle Yves pour me guider afin d’enregistrer le grand piano Steinway car j’étais mort de trouille ! Yves a été super et m’a ramené dans le chemin de la zénitude avec des propos rassurants, m’incitant à réfléchir à ma prise de son, me recommandant de positionner correctement mes M149 et m’assurant qu’en procédant de la sorte, je ne prenais aucun risque. J’ai ainsi enregistré Lalo Zanelli (pianiste et arrangeur de François Béranger), et tout s’est bien passé, de même que les dix jours suivants, à la suite desquels François est devenu une sorte de père spirituel pour moi. C’est Ludovic Lanen qui a mixé cet album, sorti en 2002 sous le titre Profiter du Temps ».

Pin It on Pinterest

Share This