YAMAHA STAGEPAS 1K

YAMAHA STAGEPAS 1K

YAMAHA STAGEPAS 1K

octobre 2019Test Son

La nouvelle enceinte colonne aux trois diapasons

Si la Stagepas 1K est très conventionnelle dans son architecture, elle l’est beaucoup moins dans ses possibilités de contrôle à distance. En effet, Yamaha, grâce à son application Stagepas Editor, transforme votre tablette ou smartphone en une surface de contrôle permettant un accès à l’ensemble des paramètres de l’enceinte. Cerise sur le gâteau, l’application permet aussi la transmission et la lecture de fichiers audio.

PRÉSENTATION

La Stagepas 1K est esthétiquement très classique. Classique mais raffinée. La console de mixage, la poignée pour le transport et le puits pour la fixation des éléments hauts sont installés sur le dessus du caisson. Sur sa face arrière se trouvent les connexions. Les matériaux utilisés ont reçu des finitions soignées. La surface du caisson est légèrement granitée. Les éléments de la colonne sont de la même teinte noire satinée que le caisson mais présentent une surface plus lisse. La grille de protection du haut-parleur de 12” et celle de la colonne de diffusion ont des perforations en forme de « nid-d’abeilles ». Elles sont doublées sur leur face intérieure d’un tissu acoustiquement neutre. Dans sa configuration complète – le caisson, deux éléments intermédiaires et l’élément de diffusion line array –, la masse du système est de 23 kg pour une hauteur de 2 m. La mise en place des deux éléments intermédiaires n’est pas une obligation. La hauteur est de 1,05 m sans éléments intermédiaires et de 1,52 m avec un seul élément. Ces deux configurations seront à privilégier lorsque le caisson n’est pas directement posé sur le sol.

EXPLOITATION SANS L’APPLICATION STAGEPAS EDITOR

La Stagepas 1K peut fonctionner de manière tout à fait classique sans l’utilisation de l’éditeur. Sa partie mixage se comporte alors comme une simple console analogique. Cette console comporte trois entrées microphones ou lignes sur connecteur combo XLR/jack. La sélection de niveau se fait par l’intermédiaire d’un petit interrupteur à poussoir placé en bas de la tranche. Au-dessus de cet interrupteur se trouve le potentiomètre de réglage de niveau, puis l’indicateur de « clip », la commande d’égalisation et enfin le potentiomètre d’ajustement d’envoi dans la réverbération.
Le réglage de l’égalisation est simple. Potentiomètre placé à 12 h, la courbe est plate. Sa rotation vers la gauche diminue le niveau des graves. A l’opposé, vers la droite, le niveau des graves et des aigus est augmenté. Les tranches deux et trois possèdent un sélecteur intitulé HI-Z. Cela permet de connecter sur l’entrée jack du combo un instrument à haute impédance sans passer par une boîte de direct. La quatrième tranche gère les entrées ligne stéréo, c’est-à-dire la connexion audio Bluetooth, l’entrée au format mini-jack et les deux entrées droite et gauche au standard jack 6,35 mm…

un article de

aurore bouit / thierry brugier

Pin It on Pinterest

Share This