ZOOM F4

ZOOM F4

ZOOM F4

mars 2017 | Test Son

un article de fabrice chantôme

Bon sang ne saurait mentir…

En novembre 2015, SONO Mag présentait l’enregistreur portable Zoom F8, un outsider japonais venu perturber le marché des machines huit pistes pro avec la qualité sonore et les fonctionnalités de time code de concurrents bien plus coûteux. Aujourd’hui arrive le petit frère F4, et il ne manque pas d’atouts pour se faire un prénom.

Pour ceux de nos lecteurs qui souhaiteraient connaître en détail les fonctionnalités et l’ergonomie du Zoom F4, nous les invitons à ressortir de leurs archives le numéro 415 de SONO Mag, ou à commander sur notre site le banc d’essai du F8. Assez logiquement, le mode d’exploitation et l’organisation des menus restent identiques. Les choix de formats d’enregistrement s’étendent toujours du MP3 au WAV 24 bits 192 kHz avec toutes les variantes possibles entre les deux, y compris les fréquences d’échantillonnage ésotériques liées au format vidéo américain NTSC. Les fichiers peuvent être soit entrelacés en un seul fichier multipiste, soit en fichiers séparés mono ou stéréo lorsque deux entrées sont liées. Le générateur de time code inclus peut aussi bien servir de maître (modes free run et rec run) aux caméras qui recevront son signal, ou bien se verrouiller sur un time code provenant d’un générateur externe et démarrer automatiquement l’enregistrement à sa réception (mode ext auto rec).

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This