Guns N’ Roses

Guns N’ Roses

Guns N’ Roses

septembre 2018 | Reportage Lumière & Vidéo

133 étoiles pour un retour très attendu

Démarrée en 2016, la tournée mondiale du groupe Guns N’ Roses « Not in This Lifetime » passait par Paris, ou plutôt par Brétigny-sur-Orge, clôturant le jeune mais plus que prometteur Download Festival. Un vrai régal pour les fans d’Axl Rose et de ses compères Slash et Duff McKagan, le trio ne s’étant pas produit ensemble sur une scène depuis la tournée « Use Your Illusion » de 1993. Juste avant l’entrée en scène des Guns N’ Roses, nous avons eu le privilège de rencontrer Ron Schilling, directeur de l’éclairage et de l’équipe lumière sur le show

Ron Schilling affiche vingt-cinq ans d’expérience au compteur. Né dans la banlieue de Chicago où il a passé toute sa jeunesse, ses premiers pas dans le monde de la lumière se font à l’université, avec des équipements Strand Lighting & ETC. Il a vécu quelques temps à Las Vegas pour ensuite se fixer à Denver, dans le Colorado. Freelance, il est appelé régulièrement par le prestataire Upstaging qui le mettra en relation avec Live Nation, producteur des shows de Guns N’ Roses. C’est d’ailleurs Upstaging qui fournissait l’équipement lumière pour la tournée américaine. Ron nous a donné un aperçu de la conception et de la mise en œuvre du show, avec un gros plan sur la pièce maîtresse de l’arsenal d’éclairage, une composition réalisée tout spécialement pour le groupe, à base de cent-trentetrois lyres wash LED Impression X4 de German Light Products (GLP). Disposées en sept groupes de dix-neuf éléments, ces modules hexagonaux baptisés « ruches » en raison de leur look en nid d’abeille apportent une multitude de facettes au spectacle, allant des washes de couleurs vives à des pixels mapping complexes.

SONO Mag : Ron, depuis combien de temps occupes-tu le poste très envié de concepteur lumière pour G N’ R ?

Ron Schilling : Comme tu le sais, la tournée a été scindée en deux étapes. J’ai commencé à travailler avec le groupe depuis le début de la première phase, mais avec un job différent, celui de chef de l’équipe éclairage. Vers la fin de cette première période, nous avons appris le départ de l’ingé light, alors j’ai jeté mon nom dans le chapeau pour le poste et me voilà, cumulant les deux fonctions !

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This