Indochine – 13 Tour

Indochine – 13 Tour

Indochine – 13 Tour

septembre 2018Reportage Son

L’art de la dissimulation d’Adamson

Avec un univers artistique toujours puissant et très élaboré, les tournées d’Indochine représentent à chaque fois un nouveau challenge pour les équipes techniques accompagnant Nicola Sirkis et ses comparses sur la route. Il s’agit cette fois de faire « disparaître » les enceintes pour laisser la place à un fabuleux déploiement de vidéo. Mais les lois de la physique étant ce qu’elles sont, seule l’association de différents talents pouvait réussir à trouver les solutions pour réussir ce pari osé. Et c’est sans surprise que l’on retrouve le trio gagnant Adamson/MPM/DV2 en maîtrise d’œuvre, prêt à tout pour servir un Philippe Dubich rayonnant au mixage. Une journée avec ces magiciens du spectacle, tous exceptionnellement réunis à Amnéville à l’occasion de l’ultime date de la première vague de concerts du 13 Tour.

Il y a des fois, comme ça, où les astres sont alignés. Ce devait être le cas en cette fin du mois de mai, au Galaxie d’Amnéville. La première vague de la tournée d’Indochine s’achève ici, avant une tournée des festivals au mois de juillet, puis un mois d’août de vacances bien méritées. Une magnifique journée où l’on peut sentir la joie flotter dans l’air. Ayant déjà assisté à un concert d’Indochine au Stade de France en 2014, je savais que j’allais être accueilli par une équipe particulièrement souriante et agréable. Mais j’étais loin d’imaginer les rencontres que j’allais faire.

RENCONTRE AU SOMMET

Pour l’occasion, et après avoir passé un petit moment privilégié avec Guy Vignet, directeur de DV2, nous partons rejoindre Philippe Dubich aux balances, où nous rejoignent Didier Dal Fitto, directeur technique de DV2, Marc Morosini, directeur de MPM, David Nully, directeur technique de MPM, Olivier Weber, ingénieur système sur la tournée, mais également Benoît Cabot, directeur de la recherche et du développement d’Adamson, et monsieur Brock Adamson lui-même ! Cela n’arrive pas souvent, et à en croire le sourire qu’arbore Guy en continu, on a affaire là à une vraie bande de potes tout aussi talentueux les uns que les autres ! Et puisqu’il fallait commencer par quelqu’un, autant que ce soit le principal utilisateur du système, Philippe Dubich, aux manettes d’Indochine depuis quelques années déjà.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This